L'ARVPAT a expliqué mercredi soir 19 avril, aux dirigeants de la STM venus rencontrer les résidents de RDP-PAT, pourquoi le projet de voie réservée sur la rue Notre-Dame va à l'encontre, autant de la sécurité des cyclistes et des piétons que du plan directeur de revitalisation du Vieux-Pointe-aux-Trembles -

Voie réservée dans le Vieux P.A.T. - L'ARVPAT va en appel auprès des dirigeants de la STM


Mercredi soir, 19 avril, Maison du citoyen. Un comité du conseil d'administration de la Société des transports de Montréal, celui qui se préoccupe de la qualité des  services offerts à la clientèle, rencontre quelque cent cinquante personnes résidant ou travaillant dans l'arrondissement dont une trentaine vont se succéder au micro lui exposer leurs doléances et suggestions. Parmi eux, deux intervenants de l'ARVPAT vont revenir à la charge concernant l'opposition des riverains signifiée en avril 2016, au projet d'aménagement d'une voie réservée sur la rue Notre-Dame [nord] entre la 26e avenue et le boulevard  St-J.-Baptiste, puis entre la 6e avenue et la rue Lesage à Montréal-Est. Voici les illustrations des impacts négatifs sur les cyclistes et les piétons, préparées et commentées par Pierre Bleau ing., membre de l'équipe technique de l'ARVPAT.











Voie réservée dans le Vieux P.A.T. - L'ARVPAT va en appel auprès des dirigeants de la STM

>>>>>>>>À PARAÎTRE BIENTÔT...

ANALYSE DE L'ÉTUDE cima DE LA STM obtenue le 26 avril 2016 lors de la soirée d'information

Note du blogmestre - Dans ma chronique précédente "Voici nos questions posées à la STM le 26 avril auxquelles ses représentants n'ont ni pu, ni voulu nous répondre !", j'ai transmis l'opinion commune  qui prévalait à la fin de la séance d'information,eu égard
Le "feu-chandelle" du trio nous a
abandonné son étude à la levée
de l'assemblée - Oh yeah!
que " les directives de la mairesse Chantal Rouleau à la STM étant de s'en tenir à la présentation de l'information officielle, et non de tenir une séance de consultation, les trois serviles fonctionnaires ont obéi à ce point, qu'ils n'ont pas répondu ou si peu aux questions, qui pourtant avaient été soigneusement  préparées par l' équipe de ressources techniques de l'ARVPAT"

L'ingénieur retraité de la Ville de Montréal, membre de l'ARVPAT et bénévole dans cette équipe, Pierre Bleau, a obtenu de l'un des panélistes, la volumineuse étude produite par la firme CIMA pour le compte de la STM. Il l'a, comme on dit,épluchée. CF.ses constats plus bas. 

AUPARAVANT, je vous invite à prendre connaissance de ses commentaires accompagnant ces photos captées par Daniel Raymond, (v.-p. ARVPAT) sur la rue Notre-Dame,le matin du 21 avril 2016, entre 07h22 et 08h et soulignant les impacts négatifs, prévisibles,  de l'intrusion de la voie réservée de la STM.
Les automobilistes circulent à distance de la bordure du trottoir 
grâce à la surlargeur. Les piétons sont alors  moins exposés
 aux éclaboussures et projection d’eau et de neige.
Disposant d'un espace rétréci, les autobus vont devoir circuler au-dessus des têtes de puisard de rue en bordure,  
contribuant  à la détérioration accélérée de la chaussée (coûteuses réparations en vue) puis d'éventuelles 
secousses dans les maisons riveraines 
au passage de poids lourds.
La STM prévoit deux voies en direction EST de 3,2 m en rive
 et 3,1 au centre. Les virages à gauche 
(cf. clignotant gauche du véhicule ci-haut) vont occasionner 
des bouchons et des dépassements par la droite.
Comment vont réagir les automobilistes dans cette courbe 
près du boul. du Tricentenaire ? La marge de manœuvre devient mince avec le projet de la STM,  surtout l’hiver.
Toute une congestion avec une vitesse affichée 
de 57 km/h sur le panneau-radar.  
        Voici maintenant les constats de Pierre Bleau: 

Commentaire: les principales causes de ralentissement se situent en dehors 
du secteur du V-P.A.T. Une amélioration de ces emplacements viendraient influencer 
la ponctualité des lignes 189 et 410 sans la nécessité d'introduire dans notre milieu de vie, 
une voie réservée 
Constat
Contrairement aux dires de la STM, la voie réservée va affecter la circulation 
en direction EST, 
le matin à l’intersection du boulevard Saint-Jean-Baptiste, 
où le délai de l’approche augmenterait à 50 secondes.
  Les automobilistes qui veulent tourner à gauche devront attendre
 que le passage se libère,
 obligeant ceux qui veulent aller tout droit,
 à les contourner par la voie de droite.

* * * * 
NDLR -  L’ARVPAT demeure convaincue que des mesures préférentielles pour bus (MPB) qui respectent le milieu de vie des résidents de la rue Notre-Dame Est sont requises pour améliorer la qualité et la fiabilité du service d’autobus offert. Ainsi, nous félicitons la STM lorsqu’elle apporte des modifications aux feux de circulation, ajoute des feux prioritaires pour autobus donnant une avance aux autobus sur les autres véhicules (feux chandelle) et prolonge le feu vert évitant ainsi un arrêt au feu rouge. Toutes ces initiatives techniques et technologiques sont  souhaitables et réalisables, d'autant plus qu'elles ne nuisent pas  aux orientations du Plan directeur pour la revitalisation du Vieux-Pointe-aux-Trembles.

ARVPAT a demandé un avis à la direction du service de sécurité incendie de Montréal- En toute transparence, ARVPAT informe que le SIM lui a communiqué qu'appuyé par ses analyses expertes, il se disait "en accord avec ce projet de réaménagement". Nonobstant cet avis du SIM, ARVPAT estime que le marquage au sol par   l'intrusion de cette voie réservée n'améliore en rien le transport collectif en proportion des impacts de nuisance appréhendés 24/7.
Par contre, l’ARVPAT dénonce l’intrusion d’une voie réservée pour bus sur la rue Notre-Dame EST dans le noyau villageois qui est délimité entre autre, par la 1ère avenue et le boulevard du Tricentenaire.  En s’arrogeant sans consultation et véritable justification la surlargeur de la chaussée de la rue Notre-Dame pour y insérer une 5e voie de circulation, la STM va à l’encontre du consensus des citoyens sur la revitalisation du secteur.  Les Pointeliers ont choisi de réserver la surlargeur pour des aménagements aux bénéfices des piétons et non pour du trafic de transit.

Nous croyons que les représentants de la STM ont manqué de transparence lors de la soirée d’information envers nos élus et surtout les citoyens. À cause  leur silence complice, l'assemblée présente ce soir-là n’a pas été informée de plusieurs faits, tel que : 

- les gains projetés sont des hypothèses basées sur la littérature et d’autres projets MPB non cités;

- les gains projetés de 5% de temps s’avèrent  minimes puisque la ponctualité des 189 et 410 en direction OUEST (Pointe AM) est de 83,4 % et de 84,1 % (des gains de 5% sur le 16 % restant !);

- la problématique de vitesse de circulation des bus est surtout en direction EST en PM;

- les conditions actuelles de circulation à Montréal-Est expliquent en partie le retard des bus;

- les niveaux de services aux approches des intersections (Tableau 3-6) demeurent similaires;

- la perte de la surlargeur en rive élimine le corridor sécuritaire d’un mètre des cyclistes;

Cette  justification d’un bout de voie réservée dans Pointe-aux-Trembles,  se veut à toutes fins politiques et pas du tout pratiques. C'est  une fausse bonne idée  DÉMAGOGIQUE !

________________________________________________________________

Voici nos questions posées à la STM le 26 avril auxquelles ses représentants n'ont ni pu, ni voulu nous répondre !

Le mardi 26 avril, trois représentants de  la Société de transport de Montréal (STM) s'étaient rendus à la demande de l'arrondissement, rencontrer les citoyens préoccupés par le projet d'implantation d'une voie réservée du côté nord de la rue Notre-Dame, entre la 26e avenue (PAT) et la rue Lesage (Mtl-Est).         Cf.LienetLien déjà publiés

Or, les directives de la mairesse Chantal Rouleau à la STM étant de s'en tenir à la présentation de l'information officielle, et non de tenir une séance de consultation, les trois serviles  fonctionnaires ont obéi à ce point qu'ils n'ont pas répondu ou si peu aux questions qui pourtant avaient été soigneusement  préparées par l' équipe de ressources techniques de l'ARVPAT formée notamment d'un ingénieur, d'une urbaniste, d'une directrice de communications, d'un entrepreneur et d'un ex-élu municipal, tous propriétaires-riverains du St-Laurent-membres de l'ARVPAT-H1B2Z1 -  
Voici donc nos questions:
Question pour la mairesse:
1. Comment le projet de voie réservée de la STM s’inscrit-il dans la revitalisation du Vieux-Pointe-aux-Trembles et respecte-t ’il les orientations de son Plan directeur?

Ponctualité 
2. Combien de plaintes concernant la ponctualité avez-vous reçu en 2014-15 de la part des usagers de la 189 et de la 410, pour le secteur visé par votre projet de voie réservée ?

Cohérence 
3. Votre décision d’ajouter une 5e voie, qui sera réservée aux autobus, maintiendra le flux actuel de véhicules. Est-ce que ça ne vient pas contredire la volonté de réduire le nombre d’autos sur la rue Notre-Dame?
Fluidité de la circulation 
4. À quelle vitesse les bus roulent-ils entre la 26e avenue et la rue Lesage ?  (27,6 km/h).
5. Qu’en sera-t-il lorsque la voie réservée sera en vigueur ?  Y’aura-t-il un gain en termes de temps de parcours ?
La part qui revient aux feux de type chandelle ?

                Selon Google : Auto = 4 minutes pour franchir 2,3 km entre 24e av. et Broadway
                Autobus 410 OUEST = prend 5 minutes et 6 min (7h10 à 8h10)
                Autobus 410 EST (En raison de la circulation routière des retards sont à prévoir sur cette ligne)

6. En réduisant la largeur des deux voies de circulation en direction EST, quel sera l’impact sur la vitesse des automobilistes ?
                Si vitesse moindre : va affecter le temps de parcours des bus (perte des gains du matin)
                Si aucune conséquence sur le temps de parcours, pourquoi une voie réservée du côté Nord ?

Sécurité et services d’urgence 
7. Sachant que les camions d’incendie requièrent une largeur minimum de 3,1 m pour circuler, quel sera l’impact sur le temps d’intervention des services d’urgence avec des voies réduites?

8. Le rétrécissement des voies va obliger les autobus à rouler encore plus près du trottoir.
Cela causera des inconvénients autant aux passagers qu’aux piétons.
- Inconfort pour les passagers en raison de la pente, des trous, des têtes de puisards, etc.
- Danger et inconvénients pour les piétons : possibilité d’être heurtés par les miroirs des bus et éclaboussés par des projections de neige, de gadoue et d’eau de pluie.

9. Vos chauffeurs vont devoir ralentir pour éviter ces inconvénients, donc il y aura un impact direct sur l’horaire des bus. Comment comptez-vous régler ces problèmes?

10. Des séparateurs en béton de type New-Jersey seront-ils installés dans la courbe prononcée de la rue Notre-Dame Est -- coin Tricentenaire, afin d’éviter les accidents frontaux?  
Exemple : Rue Notre-Dame Est dans le secteur de la rue Dickson
                Si oui : espace requis pour installer mail central ne permet plus de voie réservée
                Si non : l’Ordre des ingénieurs du Québec approuvera-t-il une telle configuration?

Sécurité des cyclistes 
11. En raison de la voie réservée, les cyclistes ne pourront plus circuler sur ce tronçon de la rue Notre-Dame, entre 6 h 30 et 9 h, du lundi au vendredi, en direction OUEST?
Qu’avez-vous prévu pour eux? Pourront-ils utiliser la voie réservée?

12. -Le rétrécissement des voies obligera les cyclistes à circuler en plein trafic sur une voie de 3,2 m côté SUD, et de 3,1 m côté Nord avec des voitures stationnées. N’est-ce pas mettre les cyclistes en danger?
-Quel sera l’impact sur le temps de parcours des bus qui vont devoir suivre les cyclistes en direction EST ?

Tempête et accumulation de neige
13.  Avec des voies rétrécies à 3,2 m (10,5 pi), quel sera l’impact des accumulations de neige sur la circulation des bus?
Bus vont devoir déborder dans la voie adjacente et ainsi nuire à la circulation
Risque d’accrochage en changeant de voie, retard à prévoir sur l’horaire

14. Lors des tempêtes de neige, comment assurerez-vous le déblaiement efficace des voies, en particulier de la voie réservée? La neige sera-t-elle tassée sur les trottoirs en attendant d’être chargée dans des camions? Si oui, que vont faire les piétons?

Comment pouvez-vous promettre une opération de déneigement prioritaire alors que la décision relève des services de la Ville centre ? 
___________________________________________